Infos & questions[email protected]Réponses du lundi au vendredi de 10h à 18h

Glazart

Glazart
• GLAZART •

Ancienne gare routière reconvertie en salle de spectacle, Glazart fait figure de lieu atypique dans la vie musicale parisienne. Depuis plus de quinze ans, la salle de concerts/clubbing poursuit le pari d’un lieu dédié à la découverte, à la diversité et à la pluridisciplinarité, au cœur de la création musicale contemporaine.

Avec une salle de concerts et des espaces d’exposition, Glazart associe pluirdisciplinarité, musiques émergentes, cultures alternatives et esprit festif. La programmation est éclectique et pointue : dubstep, post rock, noise, növo hip hop, roots, death metal, minimale, hardcore… Le tout dans un univers coloré et chaleureux, décalé et underground, délicieusement glamour et résolument rock’n’roll. Glazart est ouvert plus de 200 jours par an !

• COULEUR MUSICALE •

Historiquement, Glazart s’est toujours ouvert à toutes les esthétiques musicales et visuelles, en proposant d’abord un regard de spécialiste sur les niches et des styles souvent trop peu représentés dans les autres lieux.

Pionnier sur la bass music en France, Glazart a su se démarquer en accueillant les premières soirées drum’n'bass dans les années 90, puis les premières soirées dubstep dans les années 2000. C’est ce positionnement de niche qui a permis à Glazart d’être aujourd’hui la salle de référence pour de nombreuses tendances, que ce soit en concert (metal, noise, reggae, hip-hop,…) ou en club (dubstep, drum’n'bass, trance, dub, hardcore,…).

Excentré et excentrique, Glazart est définitivement un lieu à la marge : sa situation géographique Porte de la Villette lui permet de cultiver une véritable différence par rapport aux autres clubs et salles de concert. Plus berlinois que parisien, ancré dans les cultures underground, Glazart profite également d’une véritable terrasse fumeur, d’une façade entièrement taguée par le collectif TRBDSGN, et bien sûr d’une plage de 800 m2 attenante à la salle.

Ils sont passés par Glazart (depuis 2010) :

Cypress Hill, The Hacker, Dub Trio, Arnaud Rebotini, Beat Torrent, Mad Professor, The Melvins, The Pains of Being Pure at Heart, Tambour Battant, Foreign Beggars, Laurent de Wilde, Mondkopf, Sydney Valette, dDamage, Dark Dark Dark, John Lord Fonda, Ben l’Oncle Soul, The Driver, Sayem, (Please) Don’t Blame Mexico, Enter Shikari, La Chatte,…
Paiement sécurisé par CB