Infos & résa0899 181 274Du lundi au vendredi de 10h à 19h
3 € + prix d'un appel normal

L’Ensemble Zellig

L’Ensemble Zellig
Type
Loisirs
Sous type
Concert
Lieu
Théâtre de la Reine Blanche, Paris (75)
Date
Le 30/11/-1 de 00:00 à 00:00
Prix
Les ventes sont terminées
Tout au long de cette saison, nous vous donnons rendez-vous avec l'Ensemble Zellig pour des rencontres artistiques.

Dimanche 8 Janvier
D'Amour, l'ardente Flamme
Autour de la sublime romance de Berlioz, un concert spectacle " d'ardeur et de flamme ", avec des textes et des musiques du XVIIIe siècle à aujourd'hui.
De Madame de La Fayette à Marguerite Duras, de grands textes expriment avec passion des amours impossibles. De François Devienne à Bernard Cavanna, des musiques du XVIIIème au XXIème siècle (dont une création mondiale) y répondent, les suscitent, s'y entremêlent.
Ce programme de musique française est aussi un spectacle scénographié, incluant une création lumière, qui efface la notion de concert enchaînant des pièces, au profit d'un " récit " unique, dont la célèbre " Romance de Marguerite " de Berlioz (La Damnation de Faust) constitue le centre palpitant.
Textes de Mme de Lafayette, Molière, Musset, Apollinaire, Duras, Balzac.

Dimanche 19 février
Le Son des Bêtes
D'une chasse de l'âge baroque à l'Oiseau de Feu de Stravinski, un parcours de l'Ensemble Zellig parmi les petites et grosses bêtes de la musique et de la littérature.
Souvent ramenées à un pittoresque amusant et inoffensif, les évocations de l'univers animalier constituent en réalité une composante considérable et, à bien des égards, fascinante, de l'histoire de la musique. Des traditionnelles fanfares de chasse imitées à la viole par un gambiste et compositeur baroque à la fresque somptueuse de " l'Oiseau de feu ", le programme de l'Ensemble Zellig se veut riche et varié. On révélera en effet la permanence d'une certaine inspiration figurative et poétique, plus ou moins stylisée, chez des compositeurs contemporains comme Andriessen ou Kaija Saariaho.
Mais d'autres musiques d'aujourd'hui sollicitent davantage la part sauvage, énigmatique, archaïque de ce thème, en relation avec certaines oeuvres exposées. C'est le cas par exemple du " Petit Aleph " de Philippe Manoury (c'est-à-dire " petit taureau ", en référence à l'origine graphique phénicienne de cette première lettre de l'alphabet hébreu) ou encore l'inquiétant " Anubis " de Gérard Grisey évoquant le dieu à tête de chacal de la religion de l'ancienne Egypte.
Des lectures d'extraits d'Ovide, Kafka, Ionesco, Buzzati, Edgar Poe et d'un conte russe prolongeront le parcours de l'Ensemble Zellig " parmi les bêtes ".

Dimanche 16 avril
La Folie et son double
En correspondance avec l'univers d'Antonin Artaud, l'Ensemble Zellig propose un programme consacré pour partie au courant " primitiviste " de l'entre deux guerres issu du Sacre du Printemps et représenté ici par la " trilogie " Stravinski-Varèse-Jolivet. On rappellera au passage les liens d'amitié entre André Jolivet et Artaud, et l'intérêt que portait Edgar Varèse à l'oeuvre d'Artaud, à qui il avait d'ailleurs proposé de collaborer pour un projet d'opéra.
L'autre perspective (liée d'ailleurs par plusieurs aspects à la première) explore ce qu'on pourrait appeler la " musique des limites ". La figure de Schumann, qui bouscula les frontières entre le génie et la folie, est bien sûr emblématique. Mais une " vision " aussi saisissante et hallucinatoire que celle de Xenakis dans Charisma a paru tout aussi appropriée.
Dans une démarche esthétique plus expérimentale, les Brèves de Jacques Rebotier, qui mêlent poésie, théâtre et musique en un seul geste créatif, font preuve d'un humour que n'aurait sans doute pas désavoué Jean Dubuffet. Le grand peintre antiacadémique et découvreur de l'art brut sera d'ailleurs également présent en tant que compositeur, au travers d'une évocation de ses trop méconnues " expériences musicales ".

Dimanche 18 juin
Les Deux Amériques
Un voyage imaginaire avec Piazzolla, Villa-Lobos, Hemingway... Ce spectacle mêle littérature, théâtre, musique, fantasmes et réalités autour des Amériques.
Dans un bar d'Amérique sentant le tabac et le whisky, un client ayant largement profité des deux se prend pour Hemingway, Borges, Marquez et même Céline ! Ces textes lui font prendre les autres clients pour des musiciens qui le suivront dans son voyage imaginaire en lui faisant entendre Villa-Lobos, Piazzolla, Reich ou Lindberg... La réalité aura-t-elle raison de lui ? Où trouvera-t-il un moyen d'y échapper ? La musique aura le dernier mot !

Artistes : Anne-Cécile Cuniot, Etienne Lamaison, Silvia Lenzi, Carole Hémard

Mise en scène par : Carole Hémard
Lire la suite
L’Ensemble ZelligLe 30/11/-1 de 00:00 à 00:00Théâtre de la Reine Blanche / Paris (75)
Théâtre de la Reine Blanche2 bis passage ruelle
75018 Paris
Infoline
Théâtre Théâtre de la Reine Blanche
Email : [email protected]
Téléphone : 0142054731
Plan : Théâtre de la Reine Blanche
Paiement sécurisé par CB